Salon du Livre de Paris : retour sur l’espace « Lectures de dem@in »

lectures-de-demain

J’ai eu l’occasion de passer un week end au salon du livre de Paris et j’en ai largement profité pour me promener sur l’espace lectures de dem@in.

Le samedi :

  • Conférence « Lectures numériques : tablettes ebook, papier électronique, késako ? »

Avec Jean-Daniel BELFOND, PDG des éditions l’Archipel, Hervé BIENVAULT, auteur du blog Aldus 2006, Pierre-Henri COLIN, responsable de l’offre E-Paper chez 4D Concept, Michaël DAHAN, co-fondateur de Bookeen, Malo GIROD DE L’AIN, M21 éditions et animé par Karine PAPILLAUD, journaliste .

Les fabricants de readers se plaignent du faible contenu proposé par les éditeurs, les éditeurs attendent que le parc de readers soit plus important pour lancer plus de contenus. Dans une pareille situation personne n’avance.
En comparaison, aux USA le contenu mis à disposition des lecteurs est bien plus important qu’en Europe.

Présentation des communautés et des packs thématiques de M21 Edition (en collaboration avec l’Archipel pour le pack sur la psychologie).

Questionnements sur la mise en place de DRM ou d’autres mesures anti piratage face à la crainte des éditeurs de se voir dans la même situation que la musique (donc prière d’éviter les DRM).

L’année 2008 est vue comme l’an 1 du livre électronique.

Quelques questions sur l’avenir des libraires et des bibliothécaires mais les réponses étaient très superficielles, faute de temps pour développer un vrai débat sur le sujet.

Finalement la conférence ne m’a pas appris grand chose. Le plus intéressant ayant sans doute été les démonstrations des tablettes de lectures.

  • Tests des tablettes de lectures :

Sur celles que j’ai vu, les écrans sont vraiment très lisibles et on se rapproche bien du confort du papier pour la lecture.

– Le Cybook Gen 3 de Bookeen : petit, léger et facile à prendre en main mais la transition entre les pages un peu longue. La synchronisation des flux RSS est très intéressante.

– L’iLiad d’Irex : plus grand, plus lourd mais plus agréable à utiliser, notamment en utilisant la petite baguette à gauche de l’écran qui permet de « tourner les pages » d’une simple pression du pouce.
De plus, l’écran est tactile et permet de naviguer simplement dans les menus, d’annoter les textes, de prendre des notes… Par contre il y a un petit décalage entre le moment où l’on écrit et le moment ou le texte s’affiche (ce qui n’est pas sur d’autres écrans tactiles, comme celui de la DS par exemple).
Dans l’ensemble la machine manque un peu de réactivité et je regrette aussi l’absence (pour l’instant) de marque pages.

A respectivement 350€ et 650€, ces tablettes restent chères par rapport aux fonctionnalités qu’elles proposent mais rien que pour lire les nombreux PDF qui s’entassent sur mon disque dur, l’une d’elles me serait bien utile.

A noter que d’autres readers étaient présent, dont celui de Sony, mais uniquement en vitrine, donc impossible de les prendre en main.

  • Un stand était consacré à la présentation de la nouvelle version de Persee, portail de revues et travaux en sciences humaines et sociales. La feuille et Homo Numericus en ont déjà parlé et je vous conseille d’aller y jeter un œil, les nouvelles fonctionnalités valent le coup.
  • Autre joyeuseté qui a attiré le geek qui est en moi : des bornes tactiles permettant de chercher un éditeur, un auteur ou un livre sur Electres et de le géolocaliser sur le salon.

Le dimanche :
Là ça à été moins réjouissant. Je suis allé à la conférences « Lire, écrire, éditer sur Internet » organisée par Courrier International mais elle avait été annulé. Je suis resté pour voir la lecture musicale de Mathieu Malzieu qui était bien sympathique malgré l’acoustique totalement inadapté de la salle. Malheureusement, en plein milieu, un ordre d’évacuation du salon a été donné.
Adieu la fin de la rencontre, adieu la conférence « Livre 2.0, Web 2.0, même combat ! » qui devait suivre. :-(

Le lundi :
Je n’y étais plus mais heureusement Liber Libri propose des comptes rendus de certaines conférences.

A noter aussi que la mise en avant du livre numérique a été très suivit par la presse. Quelques exemples (notamment repérés grâce au blog Lectures de dem@in mis en ligne pour l’occasion) :
Le nouveau cartable de ma fille sur Libération
Au Salon du livre, l’édition fait sa révolution numérique sur Metro
Livres : de la galaxie Gutenberg au big bang numérique sur France Info
Le livre numérique de nouveau en vedette sur Le Monde
Le livre s’expose en numérique au salon sur 20 minutes
Le livre à l’ère du numérique dossier spécial dans Courrier International
Salon du livre : les éditeurs misent sur le livre numérique sur Challenges.fr
Un Salon très numérique sur le blog de l’ABF Aquitaine
Salon du Livre de Paris : le e-paper y fait son trou… sur le blog de Jean Michel Billaut
Débat vidéo consacré à l’avenir de la presse, du livre et de l’édition sur six35
– Vidéo de l’Espace Lectures de Dem@in sur Cluster 21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *