Colloque patrimoine et numérisation

Le 25 octobre dernier, l’ARPEL Aquitaine et l’agence Aquitaine Europe Communication ont organisé à Bordeaux une journée d’étude intitulée « Patrimoine, numérisation et accès aux savoirs. Bibliothèques numériques et coopération ».
Les différentes interventions avaient surtout pour but de présenter les initiatives de numérisations au niveau européen, national et régional.
Je n’ai pu être présent que le matin mais voici quelques documents et notes issues de cette journée :

– Le livre et l’actualité du numérique : édition, librairie, archives et bibliothèques (Eric CULNAERT, Responsable de la veille Aquitaine Europe Communication) : intervention très intéressante dont le support est téléchargeable ici.

– Les actions de la commission européenne en faveur des bibliothèques numériques (Patrick SCHOULLER, Responsable des projets européens à la Direction généralede l’Industrie, des Technologies de l’information et des Postes).  Intervention vidéo :


Europe et numérisation du patrimoine par aec

Friso VISSER, Responsable de The Netherlands Public Library Association, a ensuite présenté la situation des bibliothèques aux Pays-Bas. Le financements locaux y sont importants et les demandes de financements aux travers des programmes européens sont donc peu courantes.
Les Pays-Bas comptent 250 bibliothèques publiques et 1600 bibliothèques de quartiers. 30% de la population est inscrite en bibliothèque. Une baisse de la lecture et des prêts a été constatée. A l’heure où 90% de la population est connectée à internet l’avenir des bibliothèques se trouvent à la fois dans les visites physiques et numériques. Les bibliothécaires ont aussi un rôle à jouer au niveau éducatif.

– La bibliothèque numérique européenne Europeana et les évolutions de Gallica (Aline GIRARD, Directrice du département de la coopération, direction des services et des réseaux, Bibliothèque Nationale de France). Présentation de Gallica, jugé comme un succès avec 2 millions de visiteurs en 2006 et 250 000 documents disponibles, dont une large majorité en mode image, ce qui a été beaucoup critiqué.
Autre succès : la création des dossiers Gallica et des parcours découvertes.
Futurs gros projets : la numérisation de la presse quotidienne du début de leur publication à 1944 en mode image et texte (31 titres prévus d’ici 2010), la reconstitution de corpus éclatés, le partenariat avec CAIRN pour la numérisation rétrospective de certains périodiques et la numérisation de collections spécialisées dans le cadre de la rénovation du site de Richelieu..
Le projet Européana a beaucoup mobilisé les équipes de la BNF et a permis de développer la version 2 de Gallica (mise en ligne le 17 octobre). Gallica 2 propose un espace personnel (possibilité de faire des paniers, de marquer des pages…).Gallica 1 devrait, à terme, disparaitre.
Numilog et la BNF travaillent sur des accords avec des éditeurs pour la mise en ligne de documents sous droits.

– Une bibliothèque numérique régionale, le portail de la Banque Numérique du Savoir en Aquitaine (Eric CRON, Chef du service régional du Patrimoine et de l’Inventaire, Conseil régional d’Aquitaine) : ce portail a pour but de permettre l’accès au public à des ressources numériques régionales. L’orientation de la numérisation se fait maintenant avec une vision éditoriale (mise en avant de thématiques). Volonté de mettre en place une politique de médiation auprès de la population pour permettre l’appropriation des ressources mises en lignes.

– Présentation du site FRAB/Patrimoine des bibliothèques d’Aquitaine (Marie-Thérèse CAVIGNAC, Responsable du pôle Lecture publique et patrimoine écrit, Agence Régionale pour l’Ecrit et le Livre) : le but de ce site est de présenter les documents acquis avec l’aide du FRAB (« Fonds régional d’acquisition des bibliothèques, dispositif soutenu à parité par l’Etat et la Région, qui encourage les efforts des bibliothèques dans le but de promouvoir le patrimoine écrit et graphique ») et d’ajouter un contenu éditorial autour de ces œuvres. Plus d’infos ici.

Pour l’après-midi je mets juste le programme et les intervenants :
Quelles Coopérations autour du numérique ?

– 14h00 Questions juridiques liées à la numérisation du patrimoine écrit

François GILBERT, Directeur du service Accompagnement, Aquitaine Europe Communication

– 14h20 Orientations du programme opérationnel du FEDER 2007-2013

Michel EIMER, Délégué TIC, Conseil régional Aquitaine

Pascal NIVARD, Chargé de Mission TIC, SGAR Aquitaine

– 14h50 Table ronde : Logiques de coopération autour du patrimoine écrit et du numérique

La BNF et les pôles associés régionaux

Aline GIRARD, Directrice du département de la coopération, direction des services et des réseaux, Bibliothèque Nationale de France

Sapiens : les enjeux de la mise en réseau des bibliothèques girondines

Marianne BAUDOUIN, Conseil Général de la Gironde

La Bibliothèquemunicipale de Besançon, ses partenariats avec l’Université

et la gestion commune d’une unité de numérisation

Henry FERREIRA-LOPES, Directeur des bibliothèques de la ville de Besançon

Le projet DoD : un projet de « numérisation à la demande d’ouvrages issus des fonds anciens de bibliothèques européennes »

Bruno SPERL, Responsable de la BU Karl Franzens Universität de Graz

Patrimoine écrit et pictural et numérisation

Denis PITZALIS, Chercheur au Centre de recherche et de restauration des Musées de France

– 17h00 Clôture Patrick VOLPILHAC, Directeur de l’Agence Régionale pour l’Ecrit et le Livre en Aquitaine

Marcel DESVERGNE, Président d’Aquitaine Europe Communication

Pour plus d’informations :
Le dossier hors série de la lettre d’information l’Aquitaine Numérique : « Vers un écosystème numérique de l’écrit et du livre ».
Le site de l’AEC
Le site de l’ARPEL

MAJ du 10/12/2007 : L’ARPEL a mis en ligne d’autres interventions sur son site

Automazic : la première borne de téléchargement de musique libre à la médiathèque de Gradignan

Le concept de diffuser de la musique en licence ouverte dans l’optique de faire découvrir des artistes écartés des circuits de promotions traditionnelles et d’expérimenter un nouveau mode de diffusion de la musique m’avait déjà plu lorsque que l’on m’avait parlé du projet.
Depuis que j’ai pu tester la borne Automazic lors de son inauguration à la médiathèque de Gradignan le samedi 3 novembre dernier, je suis réellement séduit.
La borne est plutôt jolie et abrite un magnifique écran tactile pour la navigation, qui, couplé à une interface facile d’accès, rend l’utilisation très simple et merveilleusement agréable.
Les accès se font par styles de musiques (divisés en différentes arborescences et sous arborescences), par noms de groupes ou par noms de labels.
Des sections playlists et coups de coeur permettent aux bibliothécaires de mettre en avant certains artistes.
Enfin, le menu « Près de chez vous » permet de voir les concerts et les groupes de la région.
La borne donne accès à l’ensemble du catalogue de Dogmazic, soit plus de 16000 titres.
On peut choisir d’écouter la musique de son choix et l’ajouter dans sa sélection pour ensuite pouvoir la transférer sur un support USB, CD ou DVD, le tout se faisant vraiment très simplement (mais là je me répète).
La borne devrait être amenée à évoluer assez rapidement, notamment en permettant d’y déposer sa musique et pourquoi pas de donner la possibilité à l’usager de laisser des commentaires ou de noter les titres.
La médiathèque proposera des animations afin de faire vivre la borne. Pour l’inauguration il y avait un concert de Egon et une table ronde autour de la musique en ligne et le samedi 10 novembre il y aura une conférence autour de l’ouvrage « Bordeaux Rock(s) » et un concert de Lawrence Collins.
Il reste maintenant à voir comment le public, et quel public, va utiliser la borne.

Pour plus d’informations :

Librarian – Haunted Love

L’excellent (et défunt) blog Couv. ill. en coul. recèle de trouvailles originales et amusantes concernant les bibliothèques.

Parmi celles-ci, ce clip du groupe Haunted Love, originaire de Nouvelle-Zélande :

Vous pouvez aussi aller visiter leur MySpace et y télécharger Librarian en MP3 (génial à écouter en allant bosser).

Petit bonus, les paroles :

I want to be a librarian
I want to check out your books
Please give them to me
With the bar code facing up
Please don’t bring them back too late
or I’ll have to charge you fifty cents a day
(and you won’t like that)

I want to be a librarian
Wearing glasses every single day
Don’t you find me appealing
in a nerdy sort of way?
Please don’t talk so loudly
Please
Please
Sshhhhhhhhhhhhh……

Meet me in the closed reserve
I’ll let you read all the new magazines
I’ll let you touch the first editions
If you promise me
If you promise me
If you promise me your hands are clean